Crise Sanitaire et Mariage vu par un lieu de réception

Entre professionnels du secteur du mariage, nous échangeons souvent sur la situation actuelle afin de partager nos craintes, nos solutions, on s’écoute, on se soutient, on partage nos opinions… Et avec Nathalie, on s’est dit que ce serait intéressant de partager la réalité de professionnels du mariage de façon public… Voici donc le témoignage de Nathalie, propriétaire d’un lieu de réception, qui a accepté de partager sa réalité dans la crise sanitaire en tant que professionnelle du mariage.

Nathalie, pour cette première question, peux-tu nous présenter qui tu es, ce que tu fais comme métier dans le monde du mariage ?

Je m’appelle Nathalie, j’ai 47 ans cette année. Je suis une fille du coin avec mes racines bien ancrées en Provence même si j’ai vécu à l’étranger la majeure partie de ma vie d’adulte. j’ai 3 enfants. Je suis la propriétaire du Chateau la Beaumetane, un lieu de réception à Lançon Provence

Crédit photo : Gilles Perbal

Parce que j’aime les belles histoires, peux-tu nous raconter comment es-tu devenu propriétaire d’un château ?

Parce que j’ai beaucoup de chance 🙂 en fait mes grands parents l’ont racheté avant que je naisse. Quand j’étais enfant, personne n’y habitait et j’adorais y aller et faire tourner ma robe dans les salons. En fait, comme nous sommes des viticulteurs, personne de ma famille n’y a jamais vécu avant moi. Le château a été loué, et quand j’ai décidé de rentrer en France avec ma famille, je me suis dit que j’allais m’occuper du château comme de mon quatrième enfant. La Beaumetane avait bien besoin d’être chouchoutée pour retrouver sa splendeur d’antan. Nous sommes rentrés en France en 2013 et nous nous y sommes attelés. J’ai beaucoup rêvé enfant d’y vivre et la vie a fait que j’en suis maintenant la propriétaire et que je peux y faire tourner mes robes et celles de mes mariées 🙂

Crédit photo : SJ Studio

Comment se gère la situation des mariages 2021 quand on est propriétaire d’un lieu de réception ?

Pour être franche et transparente, c’est très compliqué. En effet, d’un côté il y a le côté humain. Nous comprenons que cela peut être compliqué pour nos mariés, ne pas savoir ce qu’ils peuvent faire et ne pas faire, vouloir vivre le jour comme ils l’avaient rêvé, avoir peur pour leurs proches. Tout cela je le comprends et j’ai beaucoup d’empathie pour mes mariés. De l’autre côté, il faut bien comprendre qu’avoir des réceptions au château c’est aussi ce qui fait vivre mon entreprise et ma famille. Donc je dois aussi balancer cette empathie avec ce que je peux et ne peux pas faire en tant que chef d’entreprise qui doit, soyons claires, assurer la SURVIE de son entreprise après une année 2020 déjà très compliquée.

L’année dernière nous avons accepté des reports pour des mariages qui auraient pu finalement avoir lieu. Cette année, nous ne pouvons tout simplement pas le faire. Donc soit nous savons pour sûr que le mariage ne pourra pas avoir lieu (par exemple le cas de mes mariés de Juin qui vivent en Australie alors que le gouvernement australien a encore reculé la date de l’ouverture des frontières), soit nous ne sommes pas encore sûrs… Dans ce cas, nous prévoyons des dates de plan B pour nos mariés pour ceux qui se marient dans les deux mois à venir et on verra… Pour nous, tous les mariages de Mars et avril ont déja été reportés et nous avons des plans B en place pour les mariages de Mai. Pour les autres, c’est au cas par cas s’il y a des situations particulières.

Crédit photo : SJ studio

En tant que lieu que réception, tu fais partie des premiers prestataires que les mariés contactent lorsqu’ils décident de se marier, peux tu nous faire un point sur les demandes 2022 et 2023 stp ?

Alors c’est très simple… Normalement, comme nous n’accueillons pas de gros mariages (nous limitons les mariages à 120 personnes), ces mariages sont généralement les derniers à être réservés. Donc par le passé, parmi mes amis qui gèrent aussi des lieux, j’étais toujours la dernière à remplir mon calendrier. C’est normal, quand on a un mariage de 250 ou 400 personnes, en général on s’y prend tôt…. quand on a que 50 personnes à gérer, on prend un peu plus son temps. Donc généralement nous commençons les visites 12 à max 18 mois avant que les mariages aient lieu. Mais tout ça c’est du passé ! Soit car les gens se disent que tous les mariages de 2020 et 2021 vont être reportés sur 2022 soit parce que certains ont peur que la situation sanitaire ne s’améliore pas avant (je sais, moi ça me déprime personnellement mais c’est comme ça !), nous avons déjà beaucoup de demandes pour 2023. Je dirai même que ce sont les majoritaires depuis deux mois, ce qui était totalement inconcevable pour nous avant. Je n’ai même pas ma plaquette prête pour 2023 !

De mon coté, en tant que directrice d’un centre de formation aux métiers du mariage, je reçois beaucoup de questions de personnes ayant pour projet de devenir professionnel d’un métier du mariage, qui reculent ou annulent leur projet par peur en disant que « c’est pas le bon moment ». J’aimerais connaitre ton avis, est-ce que c’est le bon ou le mauvais moment pour se former et créer son entreprise en tant que wedding-planner, wedding-designer, photographe, vidéaste ou tout autre métier du mariage ? Et pourquoi ?

Franchement ce que je viens de décrire juste au-dessus et s’ils veulent travailler en 2023, ils ont plutôt intérêt à se former le plus vite possible !!! Et puis, pour ma part je suis une optimiste. Je pense qu’il y a tous ces gens qui se sont bridés pendant tant de mois, que quand on va commencer à travailler, on va être le nez dedans jusqu’au bout !!! Donc il vaut mieux s’être bien préparé, s’être formé, avoir eu le temps de digérer la formation, penser à comment tout cela va être en pratique, avec sa com de prête etc… donc foncez, du boulot, il y en aura, et le plus vite vous serez formé, le plus vite vous pourrez commencer à avoir des opportunités, car elles sont déjà là !!!

Crédit photo : Daniel Pelcat

Ton dernier mot pour les prestataires et les futurs mariés 2021 ? 

Pour les futurs mariés 2021, je sais que les conditions ne sont pas idéales… mais tout cela, vous l’aurez rapidement oublié et ce que vous garderez en mémoire sera plutôt le bonheur de votre journée ! Alors continuez à y croire et vivez le présent. On sait ce qu’on a, on ne sait pas ce que nous aurons plus tard, ou pire, ce que nous n’aurons plus plus tard ! Pour les prestataires, tenez le coup, on va sortir de tout cela, plus forts et tout repartira de plus belle. Enfin, j’ai hâte de vous retrouver tous !  

Pour Suivre Nathalie et l’actualité du Chateau de la Beaumetane : Facebook et Instagram

Articles suggérés

wedding desti

Les confidences de Gwen – formatrice Destination Wedding

Les confidences de Gwen – formatrice Destination Wedding Pourquoi avoir accepté la proposition d’Emmanuelle de devenir formatrice Destination Wedding ? Accepter cette demande a été …

Lire l'article →

Formation SEO par Jérémie HKB : Booster votre visibilité

L’équipe des formateurs s’agrandit… Jérémie nous a rejoint avec une formation essentiel pour réussir ses objectifs d’entrepreneur en 2021… Jérémie a accepté de nous en …

Lire l'article →
pose base gel

Formation prothésiste ongulaire : Base gel

Formation prothésiste ongulaire : Base gel Vous travaillez dans le secteur de la beauté et vous souhaitez enrichir le catalogue de vos prestations, élargir votre …

Lire l'article →